Noël à Kidal : Une célébration sans églises

Étiquettes
15/01/2011

Noël à Kidal : Une célébration sans églises

A la veille de Noël, au coucher du soleil, les rues à Kidal étaient presque vides. Il faisait excessivement froid et la circulation était calme, surtout avec ce clair de lune.

On note la présence d’une grande poussière sur l’artère principale qui subdivise Kidal en deux. C’est la preuve de l’absence de bitume dans les grandes agglomérations de cette région septentrionale du Mali.

Pour célébrer la Noël, les jeunes de Kidal n’ont pas été nombreux dans les centres de loisir. Quelques jeunes faisaient la fête, mais on ne pouvait dénombrer qu’une dizaine de motos devant la porte d’entrée, signalant la présence de ces jeunes fêtards.

A Kidal, une population à majorité musulmane cohabite avec une quarantaine de chrétiens dans la paix et le respect mutuel. Cette fête de Noël ne dit pas grand chose à la majorité des habitants de la ville à cause de la pauvreté, du chômage, de l’analphabétisme et de toutes les questions liées à l’insécurité. Pour certains, la fête de Noël appartient aux Chrétiens.

C’est dans une famille connue à Kidal que les adeptes du christianisme de la ville se rencontrent pour célébrer la messe les dimanches. Exceptionnellement, le père Pierre Songré est venu de Gao pour célébrer la messe de Noël avec ses ouailles d’une nuit.

Témoignage du Prêtre

En somme, cette fête s’est bien déroulée dans la joie et la paix à Kidal. C’est le lieu de faire un clin d’œil aux chrétiens de la cité de l’Adrar des Ifoghas.

Temoignage-dun-participant-à-la-Messe

 

Partagez

Commentaires

Adama_DIARRA
Répondre

Bon article.

Assaleck AG TITA
Répondre

Merci pour votre témoignage. Vos suggestions sont les bienvenues.

Deblo
Répondre

Bonne fête de noël a tous les chrétiens du monde entier et particulièrement a ceux de Kidal moi je leurs dis juste que La meilleure prière est la plus clandestine.

Assaleck AG TITA
Répondre

Merci pour votre lecture, et surtout l'effort de déposer votre avis. Vos propositions de sujets ou autres sur le blog sont les bienvenues.
Merci encore Deblo.

keita
Répondre

Bonne fête de noël a tous les chrétiens et spécialement à ceux de kidal qui manque de lieux de culte c'est dommage mais le lieu porte peu, c'est la foi qui compte Dieu es avec nous partout.

je leurs souhaites d'avoir une église d'ici noël prochain.

Assaleck AG TITA
Répondre

Merci Ousmane pour votre avis, je suis à vous pour tout autre proposition de sujet.

noir et fier
Répondre

Bon article et très réfléchi car c'est pas à chaque jour qu'ont pense à cet état de fait;pour ma part je dirai qu'il est temps de crée une église dans cette région enfin qu'ils aient une harmonie.Le Mali est un pays laïc;donc pourquoi pas?chaque individu a droit de choisir sa religion selon le principe de notre dite constitution.vive le mali laïc,prospère et solidaire!!!!!!!!!!

Assaleck AG TITA
Répondre

Merci pour cette remarque, vos témoignages et suggestions comptes beaucoup pour moi.

Maria Faccanoni
Répondre

La plupart des nations afraicaines, surtout au Nord et au centre, ont eu, depuis bon nombre de siècles,une cohabitation assez pacifique entre relgions différentes: islam, chistianisme, animisme sous différentes formes. Quand cet équilibre s'est rompu, ça a été toujours pour des causes politiques et non religieuses. Les religions enseignent la paix, la tolérance, l'amour et l'aide reciproques comme nous le savons bien.Esp queérons les gens apprennent à distinguer entre les deux domaines et à ne pas tomber dans le guetapens politique.
Bonne Fete à tous dans ce continent si riche en humanité.

Assaleck AG TITA
Répondre

Merci beaucoup pour votre avis; que je partage entièrement.
Les nombreux conflits de religion à travers le monde sont politique en réalité, juste une question d'intérêt stratégique.
Acceptons nous avec nos différences.
Paix et Amour.

Acheick Ag
Répondre

Ceci est une bonne nouvelle. Meme si la ville est a une ecrasante majorite musulmane ceci n'empeche pas les habitants de tolerer les autres avec une vision differente de la leur.

Assaleck AG TITA
Répondre

La cohabitation entre chrétiens et musulmans n'a jamais été un problème dans la région de Kidal à ce que je sache Dieu merci.Merci encore pour votre avis.

Acheick Ag
Répondre

En effet la cohabitation n'a jamais ete un probleme. Ceci je crois est egalement le cas depuis belle lurette vue les coutumes legendaires de l'hospitalite en milieu Touareg.

DESFORGES ADEDIHA
Répondre

Très bel article. Braaaavo.
Mes félicitations également pour le titre et les illustrations sonores.